Nouvelle chronique de Métastases

Nathalie Friquet (sur divers groupes Facebook)

 

Dunkerque – En pleine représentation, une artiste burlesque transgenre est assassinée.
Lyon – Le même soir, un imam et sa famille sont abattus en pleine rue.
Le lieutenant Boris Lisziak, Garance Fazuras et le capitaine Demeyer subodorent que ces actions sont l’oeuvre du Moraliste, tueur en série qui s’est récemment évadé de prison.
Comme toujours, Jess Kaan s’attaque à un sujet sensible.
Cette fois, c’est la dégénérescence d’un pays, la France, qui en est le thème.
En effet, les attentats visent des personnes qui, selon les tueurs, sont des cancers qui métastasent de jour en jour et provoqueront le déclin d’une nation.
La population est alors aux abois et au bord de la révolte ce qui ne facilitera pas le travail des enquêteurs.
De nouveau, l’auteur avec son écriture nerveuse et incisive nous impose un rythme soutenu et une intrigue qui se déroule tambour battant.
Vous l’aurez compris, vous ne risquez pas l’ennui avec ce polar que je vous recommande.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.