La coécriture

Jess Kaan Uncategorized 0 Comments

Disposer d’un blog sur ce site et ne pas l’utiliser…
Il me fallait donc remédier à cette négligence.

Aujourd’hui, je vais vous parler brièvement d’un autre angle de mon travail d’auteur : la coécriture.

Pourquoi écrire à 4 mains quand on peut écrire seul ?

Tout simplement pour se faire plaisir.
Il est des histoires que l’on a envie d’élaborer avec d’autres auteurs, parce qu’elles demandent davantage de recherche, parce que le thème botte un de vos comparses…

Comment procéder ?
Alors là, cela dépend.
On peut rebondir, planifier, reprendre ce que l’autre a fait : il n’y a qu’une règle, oubliez votre conception de l’écriture, mais soyez clairs sinon vous vous friterez avec votre collègue.

Avec qui ai-je collaboré ?

Avec 3 personnes, Xavier Dollo alias Thomas Géha. Nous avions entamé une nouvelle pour l’emblèmes les rêves aux editions de l’oxymore. Hélas on s’y est pris trop tard, nous étions jeunes sans cadre strict et si l’exercice démarrait bien, il ne fut pas concrétisé. Dommage, ça démarrait bien…

Avec Antoine Lencou, alias Antoine Lencou. Nous avons publié une nouvelle Hors Garantie en France, en Pologne, en Russie, sur le net (jamais payé) et écrit un recueil de nouvelles épistolaires qui n’a pas vu le jour… On s’est bien amusés.

Avec Frédéric Livyns, alias le Belge fou nous avons entamé l’écriture d’un roman d’envergure, mélange de fantastique social et d’horreur…

Et comment on bosse ?
3 coauteurs, 3 façons de bosser différentes…
Avec Fred, nous allons terminer le roman, puis le corriger pour lisser nos styles…
On vous le montre en 2019 ?

Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *