Retours Amers, Fabrice Pichon, editions Lajouanie

Jess Kaan Uncategorized 0 Comments

Marianne Bracq est une commissaire en disponibilité après une affaire qui l’a marqué.
Elle est sur les traces de son frère, enlevé comme elle à ses vrais parents par une secte.
Pendant ce temps, à Besançon, sa ville, un homme est assassiné, émasculé.
Et si Marianne se retrouvait impliquée à son tour ?

Que dire de Retours Amers ?

C’est un roman qui révèle un auteur, orfèvre de l’intrigue.
Avec Pichon, on ne va pas avoir des explosions à chaque coin de rue, mais des personnages profonds, tourmentés quelquefois, en quête d’eux-mêmes très souvent. Des personnages confrontés aux épreuves, humains quoi.
Ce qui m’a marqué dans cet ouvrage, c’est que tous les personnages cherchent quelque chose, que ce soit Bracq, ses collègues ou même l’autre coté de la barrière… En fait, ils nous ressemblent et c’est en ça que le livre fait mouche.

Par son écriture très visuelle, on suit avec plaisir cette enquêtrice et ses collègues dans une affaire sombre, on imagine le film ou le téléfilm qui irait avec.

Pichon parvient à transformer Besançon en terrain de chasse pour serial killer, mais aussi pour un flic. Ce n’est pas un roman régional, bien au contraire. De toute façon, l’adjectif régional est stupide! Dirait-on à Stephen King que lorsqu’il écrit sur son Maine, il est régional ?????

Marianne est une héroïne attachante, femme dans un monde de mecs, femme qui espère autre chose, aspire à autre chose aussi…
Et pourtant par son boulot plus qu’utile, par sa solitude de divorcée avec une enfant à charge, rien n’est simple.

L’histoire est prenante, et même si j’avais deviné l’identité du tueur, je me suis fait avoir par la fin…

Bref un livre paru chez un editeur qui peaufine ses ouvrages, un livre que vous devriez lire.
Un auteur qui mérite d’être découvert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *